L’hypnose : pratique et utilisation

Si je vous dis que l’hypnose est un état naturel ? ET OUI !

On le nomme « état modifié de conscience » ou encore « transe hypnotique » et nous le pratiquons tous au quotidien !

A la question « Comment ai-je pu vivre de l’hypnose sans m’en rendre compte ? » voici quelques situations que l’on a tous pu expérimenter :

​Perdu dans ses pensées …

Vous étiez là, assis, à discuter avec un ami et puis vos yeux se sont fixés sur un point, votre vision est devenue floue et au bout de quelque temps, vous vous ressaisissez, revenez à la réalité et votre ami vous dit « Y’a quelqu’un ? T’étais où là ? »… Justement vous ne savez pas vraiment, vos idées ont vogué au gré de vos pensées. Vous étiez en état de transe ! L’état de transe, ou hypnotique, est un état très courant que tout le monde a pu expérimenter, sans s’en douter.

Totalement absorbé …

Souvenez-vous de ce livre ou ce film dans lequel vous avez eu la sensation d’y plonger totalement. Cette excitation à l’idée de retrouver les personnages et de connaitre la suite. C’est ce livre qui vous transporte dans des émotions (la joie, la tristesse, la peur..) qui n’ont rien à voir avec ce qui ce passe concrètement dans votre chambre. Vous êtes, là encore, en état de transe.

Nous adorons cela n’est ce pas ? C’est ce que nous allons chercher en rentrant dans une salle de cinéma, en regardant un bon film, en nous rendant à une exposition…

Trajet hypnotique …

Vous avez un trajet habituel à faire en voiture ou à pied. Vous allez donc aller d’un point A à un point B, en un certain laps de temps, en contournant des obstacles ou encore en adaptant votre vitesse … Et pourtant, il vous est déjà arrivé d’atteindre le point B avec la sensation de ne pas vous être vraiment occupé de tout ça et d’avoir pensé à mille autres choses, n’est-ce pas ?

Vous étiez à deux endroits en même temps, mais surtout en état de conscience modifiée.

Le but de l’hypnose est d’atteindre volontairement cet état pour accéder à votre créativité. Celle qui vous permet de percevoir que les limites ressenties sont souvent celles que vous vous êtes fixées, sans le vouloir. En mettant en mouvement ce qui résiste, le changement est alors possible.

« Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde. » – Bouddha.

 
 

LE CORPS : l’inconscient s’occupe du fonctionnement du corps dans sa plus grande complexité ; comme par exemple notre respiration.Il est vrai que vous pouvez la contrôler consciemment – surtout maintenant que nous en parlons – mais avant que nous abordions le sujet, vous respiriez sans vous en rendre compte, n’est-ce pas ? Gérée par votre inconscient.

Il prend en charge toutes vos fonctions vitales telles que la digestion, le sommeil, la cicatrisation, les échanges cellulaires… S’intéressant de plus en plus à cette fonction de l’inconscient, les techniques de soulagement de la douleur se sont développées notamment au sein des hôpitaux utilisant l’hypnose pour diminuer les doses d’anesthésiques médicamenteuses.

LE PILOTE AUTOMATIQUE : Alors que vous bondissez en arrière, en une fraction de seconde, pour éviter une moto, pensez-vous avoir pris le temps de vous dire: « une moto arrive dans ma direction et à en croire sa vitesse et la mienne ainsi que la distance qui nous sépare, il y a de fortes chances pour que celle-ci me percute ; il vaut mieux que je recule de plusieurs pas » ? Non !

Votre inconscient, lui, l’a fait, sous forme de réflexe, en quelques fractions de seconde, et votre conscient, lui, l’a compris ensuite. L’inconscient est là pour vous protéger, pour s’adapter le plus justement aux situations diverses auxquelles vous avez à faire face. Il a une intention positive à toute chose, celle de vous protéger.

C’est votre allié. Il arrive que, par manque d’information, de temps, par erreur d’interprétation, les comportements mis en place par l’inconscient ne soient pas les mieux adaptés au conscient, créant des troubles, de la gêne, de l’inconfort…c’est ce que nous allons chercher à modifier avec le travail sous hypnose.

LE DISQUE DUR : L’inconscient est capable de gérer simultanément des milliards d’informations internes et quelques millions d’informations externes.

Toutes les informations que vous recevez (visuelles, auditives, kinesthésiques) sont traitées à une vitesse fulgurante par votre inconscient, qui laisse alors filtrer uniquement les informations nécessaires à la conscience et lui donne, ensuite, une lecture et une compréhension globale de la situation. Il emmagasine donc nos expériences, nos souvenirs, notre patrimoine autobiographique ainsi que nos apprentissages ; ceux-ci – même complexes – sont devenus des automatismes, comme marcher, parler, écrire, manger, lire, conduire… dont nous n’avons plus besoin de connaitre consciemment le processus.

L’hypnose thérapeutique s’intéresse particulièrement à ces capacités d’apprentissage de l’inconscient. En travaillant à ce niveau, il est alors possible de changer les sensations d’expériences passées, d’intégrer de nouveaux comportements plus adaptés et se libérer d’autres (addictions, troubles alimentaires..), d’accéder à de nouveaux points de vue sur certains apprentissages (timidité, mésestime de soi, confiance en soi…), d’apprendre à utiliser au mieux nos ressources existantes …

Vous l’aurez compris, les champs d’applications sont vastes !

« Faites confiance à votre inconscient, cet immense magasin de solutions. »

– Milton Erickson

L’hypnose ericksonienne est issue de la pratique du psychiatre MILTON ERICKSON (1908-1980). Ces travaux ont donnés naissance à de nombreux courants de psychothérapies modernes tels que les thérapies brèves, la thérapie familiale, la Programmation Neuro-Linguistique (PNL), etc …

Il ne faut pas confondre hypnose classique et hypnose Ericksonienne. L’hypnose classique correspond à une hypnose directrice, proche de ce que l’on peut voir en hypnose de spectacle. A l’inverse, L’hypnose Ericksonienne est permissive et non directrice. Elle est basée sur le respect de la personne et ses ressources de changements, en partant du principe que ces dernières sont présentes en vous naturellement.

Le processus hypnotique met en relation des mécanismes physiologiques et psychiques inconscients, afin de vous donner accès à vos ressources innombrables, parfois enfouies mais bien présentes. Ces nouvelles capacités vont vous permettre de changer, là où la volonté, à l’état conscient, est impuissante.

Le thérapeute n’est présent que pour vous aider à trouver votre solution. Cela vous rend donc plus autonome face à vos comportements. En vous permettant d’acquérir une meilleure maîtrise de vos émotions, vos pulsions ou vos comportements, vous développer ainsi tout votre potentiel.

« L’état d’hypnose (ou transe) est l’état dans lequel l’apprentissage et l’ouverture au changement peuvent se produire le plus aisément. Elle ne relève pas d’un état de sommeil induit. Les patients ne sont pas mis sous influence du thérapeute, ni dépossédés de leur contrôle et placés sous la dépendance d’autrui. Cet état, en réalité, est un état naturel que nous avons tous expérimenté. Notre expérience la plus familière en est la rêverie, mais d’autres états de transe peuvent survenir lorsque nous méditons, prions ou effectuons certains exercices.(…) En transe, les patients comprennent la signification des rêves, des symboles et autres expressions de l’inconscient. Ils sont plus proches des « apprentissages inconscients. » Dr Milton Erickson

Pour toute information, n’hésitez pas à vous rendre sur la page « informations & contact » (séances, tarifs, contact) ou sur la page « indications » (motifs de consultation).

C’est au milieu des années 80 que Francine Shapiro, psychologue américaine, découvre fortuitement ce qui va devenir une des dernières révolutions thérapeutiques : l’EMDR (Eye Movement Desensibilization and Retreatment).

Sa méthode va être testée avec succès sur les grands traumatisés de la guerre du Vietnam puis importée en France par David Servan-Schreiber.

Afin d’aider de manière efficace, rapide et durable les personnes atteintes du syndrome de stress post traumatique, Lili Ruggieri (Psychopraticienne intégrative – Hypnothérapeute), va développer une technique particulière qui est une combinaison d’hypnose et d’EMDR : le RITMO®, Retraitement de l’Information Traumatique par les Mouvements Oculaires.

Comment ça fonctionne ?

Les personnes traumatisées ont des angoisses, revivent le trauma (flashs, cauchemars, images intrusives…), évitent certaines situations, activités, pensées ou sentiments en lien avec le trauma, ont des difficultés de concentration, un sommeil perturbé, ont du mal à contrôler leurs émotions… tout cela bien après l’évènement traumatisant ou le choc émotionnel éprouvé dans le passé.

La technique RITMO® est à base de stimulations visuelles, auditives ou corporelles (tapotements sur les mains, les genoux…) de gauche à droite, pendant que le sujet se replonge dans son souvenir.
Ce processus permet d’activer les zones du cerveau impliquées jusqu’à « digérer » l’évènement traumatisant en le séparant de l’émotion ressentie. La perception du traumatisme change, l’évènement est enfin intégré puis dépassé.

RITMO® est un outil de thérapie brève. Une à quelques séances s’avèrent suffisantes dans la majorité des cas.

Généralement utilisé pour un traumatisme unique : accident, agression, deuil…, RITMO® donne également d’excellents résultats sur les blocages émotionnels, les comportements compulsifs, les peurs, le manque de confiance en soi… Il est également possible d’utiliser cette technique afin d’améliorer ses compétences (pour les artistes, les sportifs…).

RITMO® fait appel à notre capacité naturelle d’auto-guérison grâce à la plasticité de notre cerveau (merci à l’apport des neurosciences pour cette compréhension du mécanisme de résolution intérieure). Nous pouvons également compter sur notre inconscient qui nous aide à nous libérer de nos blocages sans même que nous sachions comment cela se produit.